Hans van Gellecum, Leamington (Canada)

L’entreprise pionnière de tomates au Canada évoque la valeur ajoutée qu’apporte une collaboration avec Cultilene

Heritage Farms appartient à la fine fleur de l’horticulture canadienne : l’année dernière, dix-huit hectares de verre ont été érigés en une seule fois, pour la culture de tomates cerise. Cultilene a fourni le verre diffus et le substrat pour ce site. Ce n’est pas sans raison ; le directeur des opérations, Hans van Gellecum, recherche en toute conscience des fournisseurs qui proposent plus qu’un simple produit. « Cultilene réfléchit avec nous et s’engage activement à nos côtés pour améliorer encore le niveau de la culture. »

La région de Leamington – dans le sud-ouest de l’Ontario et à deux pas de la frontière américaine – est la plus importante zone horticole d’Amérique du Nord. Chip Stockell est l’un des principaux entrepreneurs horticoles de cette région. En plus des deux sites de production en bio de tomates cerise, une nouvelle entreprise d’horticulture en serre a été créée l’année dernière pour la culture traditionnelle de tomates cerise. Cette société, qui porte le nom de Heritage Farms, ne comprend pas moins de dix-huit hectares de serres ultramodernes. « Ici, nous cultivons des tomates cerise toute l’année, en particulier les variétés Sweetelle et Duelle », explique le directeur des opérations, Hans van Gellecum. « Nous les produisons exclusivement pour Sunset, une importante société commerciale de cette région. Vingt pour cent de nos tomates restent au Canada, le reste va aux États-Unis. Depuis ici, nous pouvons approvisionner toute l’Amérique du Nord, à l’exception de la côte ouest, à dix – douze heures de route. »

Verre ALBARINO, cubes et pains de Cultilene
Heritage Farms travaille en étroite collaboration avec Cultilene dans divers domaines. Par exemple, la serre est entièrement vitrée avec du verre High Haze ALBARINO de Cultilene. « Je connaissais déjà Cultilene à l’époque où je travaillais encore dans l’horticulture néerlandaise. Lorsque nous avons commencé à construire de nouveaux bâtiments l’année dernière, notre partenariat m’a semblé un choix logique », déclare M. Van Gellecum, originaire des Pays-Bas. « Le verre diffus était un must pour nous, en raison du climat de cette région. Les étés sont extrêmement chauds, tandis que les hivers sont rigoureux. Entre mai et septembre, les rayons du soleil sont souvent trop forts. Les journées de plus de mille joules ne font pas exception. Pour éviter de pénaliser les cultures, il faut disperser la lumière. C’est pourquoi nous avons opté pour le verre ALBARINO High Haze, qui rend la lumière incidente diffuse à 80 %. En optant en même temps pour un double revêtement AR, nous sommes toujours assurés d’avoir suffisamment de lumière pendant les mois d’hiver. La transmission lumineuse hémisphérique est de 95 %, ce qui signifie que nous ne perdons pas de production en hiver. En bref : la combinaison d’une forte diffusion et d’une forte transmission de la lumière est idéale pour nous. »

En plus du verre ALBARINO, Heritage Farms a également choisi des pains et des cubes de Cultilene. « Notre producteur de jeunes plants détermine le choix exact du cube, en ce qui concerne le pain, nous optons pour Exact Air », explique M. Van Gellecum. « Avec ce pain, la teneur en eau, le pH, l’oxygène et l’Ec sont extrêmement bien contrôlés. Il est très important pour nous de garder l’Ec sous contrôle. Nous souffrons actuellement de nécrose apicale, due à de grandes différences d’Ec entre l’eau d’arrosage et l’eau du pain, ce qui entraîne une perte de qualité. Nous espérons que ce sera bientôt relégué au passé. Les nouveaux capteurs CARA MET de Cultilene, que nous allons bientôt mettre en place, devraient également y contribuer. Ces capteurs fournissent des informations en temps réel sur l’Ec, la teneur en eau et la température dans la zone racinaire. »

Une coopération étroite
Van Gellecum n’est pas seulement satisfait des produits de Cultilene, il est aussi particulièrement satisfait de la valeur ajoutée qu’offre Cultilene. « J’entretiens des contacts intensifs avec Alessandro Montanarella de Cultilene. Il nous soutient activement dans l’amélioration des résultats de la culture. Ainsi, nous nous efforçons ensemble d’optimiser la stratégie d’irrigation. Normalement, Alessandro nous rend visite trois ou quatre fois par an, donc nous pouvons vraiment avoir des discussions approfondies. En raison du Covid-19, ce n’est malheureusement pas possible pour le moment, et nous maintenons le contact en ligne autant que possible. En fait, Alessandro est devenu bien plus qu’un consultant c’est un ami proche. »

Montanarella le confirme. « La collaboration avec Heritage Farms se passe extrêmement bien. C’est en partie parce que Hans est très ouvert d’esprit. Nous discutons continuellement entre nous, ce qui nous fait progresser, nous et l’entreprise. »

Une stratégie de culture innovante
Sur les conseils d’Alessandro Montanarella, Van Gellecum a rendu visite à un serriste italien à la fin de l’année dernière qui a une stratégie de culture innovante. « Normalement, les producteurs de tomates ne regardent que le nombre de plants par mètre carré. Le producteur italien en question se concentre principalement sur le volume de végétation par mètre carré nécessaire pour aider une culture à surmonter un été chaud. C’est aussi un grand défi pour nous. En raison de la chaleur, les plantes entrent régulièrement dans un cercle vicieux pendant les mois d’été et nous perdons des kilos par conséquent. De plus, avec des fortes températures, les plantes deviennent trop génératives. »

Le directeur des opérations tente maintenant d’éviter cela en cueillant moins de feuilles en été et en ajustant le nombre de plants par mètre carré en fonction de la saison. « Au moment de la plantation, nous atteignons 3,75 plants par mètre carré, puis à la mi-mars, nous visons jusqu’à 5 ou 6 plants par mètre carré et lorsque la température augmente encore, nous passons à 7,5 plants par mètre carré. Auparavant, nous ne dépassions pas 5,3 plants par mètre carré pendant les mois d’été. En se concentrant sur l’augmentation du volume de végétation dans la serre, la capacité de refroidissement de la culture augmentera et elle sera meilleure pendant l’été. À mon avis, c’est une meilleure stratégie car si on limite la végétation, on réduit l’évaporation et on limite l’effet de refroidissement, augmentant encore le risque de nécrose apicale. »

À la recherche du « nombre magique »
Bien que l’été ne soit pas encore terminé, M. Van Gellecum peut déjà constater que cette stratégie porte ses fruits, au sens propre comme au sens figuré. « Avec Alessandro, je vais voir comment nous pouvons encore optimiser cette approche. Nous recherchons le « nombre magique » en termes de nombre de plants par mètre carré. De cette façon, nous nous donnons vraiment à fond pour assurer le succès de Heritage Farms. Pour moi, c’est là que réside la plus grande valeur ajoutée de la coopération avec Cultilene ; ils sont bien plus qu’un simple fournisseur de verre et de substrat. »

Van Gellecum est heureux de poursuivre la collaboration avec Cultilene, également pour les projets futurs d’extension de Heritage Farms qui sont en cours. « Pour la nouvelle construction, nous allons une fois de plus opter pour du verre et du substrat Cultilene. En termes de stratégie de culture également, nous continuerons sans aucun doute sur la même voie. »

Teeltsoort: Tomaat tuinder

Product: Exact Air

Hectare: 28

“Ensemble pour soutenir le succès d’Heritage Farms ”

Rester informée

Newsletter