La Base de Connaissance

Cultilene se sent conjointement responsable de votre succès. Il est donc naturel de partager notre expertise et notre expérience avec nos clients. Nos consultants le font sur place, chez nos clients, et nous disposons également d’un site internet regorgeant d’informations. C’est là que vous pouvez trouver des informations détaillées et des livres blancs qui fournissent des informations supplémentaires sur des sujets spécifiques concernant le substrat et le verre horticole.

Verre diffus avec revêtement AR

La culture sous verre diffus présente de nombreux avantages : elle permet une meilleure distribution de la lumière, une croissance plus régulière et plus de photosynthèse. Plus la lumière est diffuse, plus la transmission lumineuse est faible. Le revêtement antireflet unique de Cultilene résout ce problème : grâce à ce revêtement hydrophile spécial, la transmission de la lumière hémisphérique est augmentée de jusqu’à 8 %.

En savoir plus sur le verre diffus avec revêtement AR

Smart Root Zone Management

Cultilene Cares : nous nous sentons conjointement responsables du succès de votre culture et nous voulons y parvenir à vos côtés C’est cet engagement qui nous a amenés à développer notre modèle Smart Root Zone Management, visant à optimiser la croissance de vos cultures. Dans ce contexte, l’accent est mis sur la zone et l’activité racinaires : l’un des indicateurs les plus importants de la croissance des plantes. La prise fréquente de mesures spécifiques dans le système racinaire permet d’orienter la culture vers une croissance optimale.

En savoir plus sur Smart Root Zone Management

FAQ

Tomates

La norme est un trou de 25 x 25 mm pour un bouchon de 22 x 27 mm. Pour maintenir la base de la plante légèrement plus haute et plus sèche, il est conseillé d’utiliser un bouchon dont la longueur dépasse de 2 mm celle du trou dans le cube. Cela permet de maintenir la base du plant au sec et de réduire le risque d’infection.

Poivrons

Les dimensions de trous les plus couramment utilisées sont de 30 / 30 mm pour les bouchons mis à l’horizontale (90º). Si le bouchon et la plante sont inversés (180º), faites un trou de 30 / 35 mm.

Concombres

De nombreuses dimensions de trous sont utilisées, mais un type de trou de 25 / 25 mm fonctionne bien. Il est important que le semis ne se situe pas trop bas dans le cube.

Cela dépend de la saison.

En Europe du Nord et dans des climats comparables, il est préférable d’arroser avant midi. Si nécessaire, arrosez entre 12h et 15h. Dans les climats plus chauds, il sera nécessaire d’ajuster votre stratégie d’arrosage. L’objectif est toujours que la plante absorbe l’eau le jour même de l’arrosage. Un arrosage trop tardif peut provoquer l’élongation de la plante.

Après la saturation initiale, il est préférable d’arroser par le bas avec un système de marée haute/marée basse. En effet, il est possible de donner une Ec plus élevée qui ne se retrouve pas sur les feuilles. L’arrosage aérien ou la brumisation peuvent également être utilisés pour maintenir l’humidité.

Oui, il l’est. L’objectif principal est de rester dans une bonne fourchette. Si le pH est trop bas, vous ferez face à des problèmes de croissance et risquez d’endommager les racines. S’il est trop élevé, certains éléments nutritifs sont plus difficiles à assimiler par la plante. Maintenez le pH au-dessus de 5,2.

Tomate – RootmaXX

RootmaXX est un cube plus sec que le cube Pc standard et il a également une Ec plus basse, rendant le cube plus réactif. La distribution des racines est meilleure sur l’ensemble du cube grâce à la technologie X fibres.

Poivre – Plantcomfort (Pc)

Pc est le cube standard avec une teneur en eau optimale pour la croissance des racines. Il n’est ni trop humide ni trop sec pour les poivrons. Il a une excellente teneur en eau d’environ 45 % sur le pain pendant la phase de culture. Si vous souhaitez une conduite plus générative, choisissez Qr. C’est un cube plus sec que Pc sur le pain.

Concombre – Plantcomfort (Pc) en RootmaXX

Pour les concombres, nous recommandons Pc et RootmaXX ; ces deux cubes sont excellents à utiliser.

En Season Dynamics (Smart Root Zone Management App) , nous indiquons qu’il est important d’avoir une Ec cible pour chaque phase de culture.

Pour contrôler l’Ec aux niveaux cibles, il est important d’utiliser la stratégie de mesure appropriée afin de pouvoir adapter régulièrement votre stratégie d’arrosage. Il est toujours plus facile et plus sûr de procéder à de petits changements fréquents que de procéder à de grands changements lorsque l’Ec est devenue trop élevée.

Les facteurs importants pour un bon contrôle de l’Ec sont les suivants :

  • une bonne distribution initiale des racines après la plantation (6 à 8 premières semaines) ;
  • la bonne dose par goutteur ;
  • l’utilisation correcte de Daily Dynamics (Smart Root Zone Management App).

La période 1 de Daily Dynamics est très importante pour remplir les pains de manière aussi régulière que possible avec la bonne dose. Cela permettra non seulement de mieux contrôler l’Ec plus tard dans la journée, mais aussi de réduire la variation de l’Ec de la serre.

Pour réduire l’Ec, il est nécessaire de lessiver davantage le pain. Pour ce faire :

  • l’augmentation de la fréquence (par la lumière ou le temps) ;
  • l’augmentation de la dose (dans la fourchette recommandée).

Autres points importants :

  • Il faut donc rechercher un pourcentage plus élevé de drainage, en particulier lors des périodes 2 et 3 de Daily Dynamics
  • Si vous réduisez l’égouttement de l’Ec, veillez à ce que le Delta EC ne devienne pas trop importante (>3).

Des erreurs peuvent se produire et parfois le pain peut s’assécher en raison d’un manque d’eau, en particulier sur la partie supérieure du pain.

Pour réhumidifier le pain, des arrosages petits et fréquents sont préférables. Cela permettra de garder l’eau dans le pain et dans sa partie supérieure. Une dose importante poussera l’eau vers le fond du pain et plus rapidement vers le point de drainage.

Il est donc important d’utiliser une dose facteur 20 ou moins si possible dans les limites de votre système.

Il est également important que vous appliquiez plus d’eau que la plante n’en assimile. Arroser de nuit ou avant l’activité de la plante le matin est un bon moment, mais veillez au Delta EC pour éviter les problèmes de division des fruits (tomates) etc.

Le positionnement des fentes de drainage allié à la bonne dose d’arrosage influence directement la distribution de l’eau et de l’Ec dans le pain, pour une variation minimale de la teneur en eau et de l’Ec, à la fois latéralement et verticalement. Il s’agit d’un travail qui ne doit être effectué qu’une seule fois mais qui influencera le pain pour le reste de la saison, il est donc très important qu’il soit effectué correctement.

Il ne faut jamais faire de fentes de drainage supplémentaires ultérieurement dans le pain car celles-ci modifieraient le schéma de drainage du pain, ce qui pourrait nuire aux racines dans certaines zones.

Idéalement, il devrait y avoir le même nombre de goutteurs dans chaque cube, sans qu’aucun goutteur supplémentaire ne soit placé directement dans le pain.

Conseils supplémentaires pour réaliser les fentes de drainage :

  • faire des fentes de drainage aux deux extrémités des pains aux points les plus bas ;
  • faire des fentes de drainage supplémentaires exactement entre les cubes. Cela crée le même « cône d’irrigation » ou schéma de drainage pour chaque goutteur, ce qui réduit l’écart type de l’Ec et permet un rinçage et une utilisation de l’eau plus efficaces ;
  • cela peut également être fait des deux côtés du pain sur des gouttières suspendues, pour s’assurer que le drainage de chaque pain soit uniforme lorsque les gouttières ne sont pas tout à fait au même niveau ;
  • s’assurer que toutes les fentes de drainage sont bien au fond du pain et sont suffisamment larges pour empêcher les racines de ralentir le flux de l’eau de drainage (3 à 4 cm) ;
  • drainer les pains 24 heures avant la plantation ;
  • ne pas faire de fentes de drainage supplémentaires pendant la culture, car cela modifierait le schéma de drainage du pain et pourrait entraîner la mort des racines ;
  • ne jamais faire de fente de drainage sous un goutteur car cela peut donner un « faux drainage ».

Dans les serres, la consommation d’eau des plantes est mesurée par m2. Un chiffre général utilisé dans les conditions de l’Europe du Nord est de 2,5 à 3,0 ml par joule par mètre carré comme paramètre pour l’ordinateur, avec un objectif de 3 ml par joule pour le total par temps clair, sur la base d’une culture en pleine production.

Les plantes utilisent plus d’eau par joule de lumière à faible intensité lumineuse, c’est pourquoi il est important d’avoir un déclenchement d’arrosage basé sur l’horaire et non sur la luminosité.

Le meilleur jour de l’année serait d’environ 3000 joules.

  • 3 cc par joule sur 3000 joules = 9 lts/m2 par jour

L’intensité lumineuse la plus élevée dans les conditions nord-européennes serait d’environ 1000 watts/m2.

  • 1000 watts pendant 1 heure = 360 joules/cm2
  • 3 cc par joule sur 360 joules = 1,08 lts/m2 par heure
  • La dose par tour d’eau est calculée par le calculateur de la dose en fonction du volume du substrat

Par exemple, avec une dose calculée de 100 ml avec 3 goutteurs par m2

  • 3 cc par joule sur 3000 joules = 9 lts/m2 par jour
  • 1 dose d’arrosage est de 3 x 100mls = 300 cc par m2
  • 9 lts/m2 par jour / 300 cc par tour = 30 arrosages par jour
  • 3 cc par joule sur 360 joules = 1,08 lts/m2 par heure
  • 1 dose d’arrosage est de 3 x 100 cc = 300 cc par m2
  • 1,08 lts/m2 par heure / 300 cc par tour = 3,6 arrosages par heure, soit toutes les 16 minutes

Dans les pays plus chauds, en particulier lorsque l’humidité de l’air est basse (ou que le DH est élevé), le besoin en cc par joule peut être de 4 ou plus. Cela signifierait que le temps entre les arrosages devrait être plus court.

C’est pourquoi le volume du substrat par m2 et sa relation avec la dose et la fréquence nécessaire des arrosages ultérieurs pendant la partie la plus lumineuse de la journée doivent être adaptés aux limites du système d’arrosage de la pépinière.

L’espacement des goutteurs a un effet important sur la distribution uniforme de l’eau et des éléments nutritifs dans le pain. Le flux de cette eau est distribué uniformément par la laine de roche pour réhumidifier la solution nutritive autour des racines. C’est ce que nous appelons le cône d’irrigation. Ce cône commence dans le cube et se répand vers le bas et sur les côtés.

Le cube augmentera la largeur du cône d’irrigation et le volume renouvelé par le goutteur, ce qui permettra une utilisation plus efficace de l’eau et des engrais. C’est essentiel pour assurer un bon renouvellement et une teneur en eau uniforme, un contrôle de l’Ec et une réduction minimale du drainage.

Lorsque la densité des plantes ou la culture change, il peut y avoir plus de goutteurs que de cubes pour les accueillir. Dans ce cas :

  • vérifiez si vous pouvez enlever ou bloquer ces goutteurs et si vous avez encore une capacité d’arrosage suffisante ;
  • sinon, essayez de placer le même nombre de goutteurs dans chaque pain ;
  • assurez-vous de ne pas placer le goutteur au-dessus d’une fente de drainage ;
  • essayez de placer le goutteur supplémentaire à l’extrémité supérieure du pain ;
  • lorsque vous mesurez avec un compteur manuel, veillez à ne pas vous approcher trop près de ce goutteur car le niveau de l’Ec sera plus proche de l’Ec du goutteur ;
  • assurez-vous que ce goutteur supplémentaire ne vous cause pas un « faux drainage ».

La dose optimale pour nos pains peut être calculée à l’aide du calculateur ou manuellement comme ci-dessous.

Exemple :

Pain de volume = 100 x 15 x 7,5 cm = 11,25 litres

Volume de 3 cubes = 3 x (10 x 10 x 6,5 cm) = 3 x 0,65 litre = 1,95 litre

Volume total de laine de roche = 13,2 litres

Dose :

  • 3 goutteurs / pain = 13,2 / 3 = 4,4 litres / goutteur
  • Dose = 25 x 4,4 = 110 cc

Il s’agit du volume total de substrat (cube et pain) fourni par goutteur multiplié par le DSF (Dose Size Factor). Ainsi, plus le volume de substrat par goutteur est important, plus la dose est importante.

Rester informée

Newsletter